ACCUEIL > LES SOINS > CANCERS

Cancers des voies digestives

NOUS CONTACTER

Formulaire de contact email (cliquez ici)

Infos pratiques
Le cancer du foie

8 200 cas de cancer du foie en France en 2011, dont près de 80 % concernent des hommes.

Le carcinome hépatocellulaire, ou hépatocarcinome, représente 90 % des cancers primitifs du foie. Il tient son nom des cellules du foie à partir desquelles il se développe, les hépatocytes. Le plus souvent le carcinome hépatocellulaire apparaît sur un foie endommagé par une maladie. Il peut également arriver que le carcinome se développe chez une personne ayant un foie normal.

Le foie peut également être atteint par des métastases, c’est-à-dire des tumeurs formées de cellules cancéreuses qui se sont détachées d’une tumeur située ailleurs dans l’organisme (par exemple dans le côlon ou le sein). Les traitements du cancer primitif du foie et des métastases au foie sont complètement différents.

 

Le cancer de L'œsophage

4600 nouveaux cas (incidence) de cancers de l’œsophage en France en 2012.

L’œsophage  est le conduit de l’appareil digestif qui va de la gorge à l’estomac.
Le cancer de l’œsophage se développe le plus souvent à partir des cellules de la muqueuse.

Il existe deux principaux types de cancers de l’œsophage : les carcinomes épidermoïdes (les plus fréquents) et les adénocarcinomes (cellules de la couche glandulaire).

 

Le cancer de L'estomac

6 550 nouveaux cas de cancers de l'estomac en France en 2012, dont près de 66 % concernent des hommes (13e rang des cancers les plus fréquents).

La plupart des cancers de l'estomac se développent à partir des cellules de la couche superficielle interne de l'estomac (la muqueuse). Ces cancers sont appelés adénocarcinomes et représentent environ 90 % des cancers de l'estomac.

 

Le cancer du pancréas

9 000 nouveaux cas de cancer du pancréas en France en 2012.

Différentes tumeurs malignes, c'est-à-dire cancéreuses, existent, dont la forme la plus fréquente est l'adénocarcinome. Cela représente 90 % des cancers du pancréas diagnostiqués. Il touche le plus souvent la tête du pancréas et se développe à partir des cellules qui produisent le suc pancréatique, nécessaire à la digestion des aliments.

 

Source e-cancer

 


Le cancer du foie

 

Quatre types de traitements peuvent être utilisés pour prendre en charge un cancer primitif du foie : la chirurgie par ablation partielle du foie, la greffe de foie, la destruction à travers la peau et la chimiothérapie.

Chirurgie

Par ablation partielle du foie, la chirurgie permet d’enlever la tumeur lorsque le foie fonctionne normalement. Une greffe de foie (ou transplantation hépatique) peut également être pratiquée. Cela permet à la fois d’enlever la tumeur et de traiter une cirrhose lorsque le foie ne fonctionne plus normalement.

Destruction tumorale percutanée

Il s'agit d'une destruction à travers la peau est une alternative à la chirurgie pour enlever les tumeurs de petite taille, lorsque leur localisation dans le foie le permet.

Chimiothérapie

La chimiothérapie est effectuée par chimioembolisation ou par thérapie ciblée. Elle vise à diminuer la taille de la tumeur et à ralentir le développement de la maladie.

 


Le cancer de l’œsophage

 

Chirurgie

Il s'agit du traitement de référence dans les cancers localisés. La chirurgie consiste à retirer tout ou partie de l’œsophage (œsophagectomie). Une chirurgie de reconstruction, le plus souvent à l’aide de l’estomac, est pratiquée dans le même temps pour rétablir la continuité du tube digestif.

Chimiothérapie / radiothérapie

Parfois, une chimiothérapie associée à la radiothérapie (appelée radiochimiothérapie) seule ou une chimiothérapie préopératoire (ou néoadjuvante) peut être proposée.

Pour les cancers localement avancées, une radiochimiothérapie préopératoire est le traitement habituel. Elle peut être proposée seule en cas de contre-indication à la chirurgie.

Pour les cancers métastatiques, la chimiothérapie seule est le traitement de référence. Elle  peut contribuer à ralentir le développement de la maladie, à soulager les symptômes (diminuer les douleurs notamment) et à améliorer la qualité de vie.

 


Le cancer de l'estomac

 

Plusieurs traitements peuvent être utilisés, seuls ou en combinaison, pour traiter un cancer de l'estomac : la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie et plus rarement le traitement par endoscopie.

Chirurgie

La chirurgie réalisée pour traiter un cancer de l'estomac est une gastrectomie. Selon la localisation de la tumeur et son stade, le chirurgien réalise l'ablation de la totalité (gastrectomie totale) ou d'une partie (gastrectomie partielle) de l'estomac.

L'intervention est associée à un curage ganglionnaire. Il s'agit de l'ablation (ou exérèse) des ganglions lymphatiques situés à proximité de l'estomac. Cela permet de rechercher la présence ou l'absence d'une extension du cancer.

Une chirurgie de reconstruction est pratiquée dans le même temps pour rétablir la continuité du tube digestif.

Chimiothérapie

La chimiothérapie peut être proposée dans plusieurs situations.

Le cancer est à un stade localisé : une chimiothérapie réalisée avant et après la chirurgie peut être programmée pour certains cas de cancers localisés. Avant la chirurgie, elle permet d'enlever plus facilement la tumeur en diminuant sa taille.

Pour les  cancers de forme localement avancée, opérables : la chimiothérapie réalisée avant et après la chirurgie est le traitement de référence.

En cas de cancer métastatique ou de tumeur non résécable : la chimiothérapie seule est le traitement de référence. Elle peut ainsi contribuer à limiter la progression de la maladie, soulager les symptômes provoqués par la tumeur et les métastases et améliorer la qualité de vie. On parle alors de chimiothérapie palliative.

Radiothérapie

La radiothérapie peut être proposée :

Pour traiter certains cancers localement avancés après la chirurgie et le plus souvent en association à la chimiothérapie

Pour réduire les symptômes de la maladie dans les tumeurs très avancées ayant bénéficié ou non d'une chirurgie.

Traitement par endoscopie

Pour les cancers superficiels de l'estomac, un traitement endoscopique peut être une alternative à la chirurgie. Il consiste à décoller et enlever toute la muqueuse et la sous-muqueuse de l'estomac.

 


Le cancer du pancréas

 

Chirurgie

Elle permet d'enlever la tumeur en retirant la partie du pancréas sur laquelle elle s'est développée. Les organes ou parties d'organes voisins sur lesquels des cellules cancéreuses ont pu se propager sont également enlevés. Ce traitement ne peut être effectué qu'en l'absence d'autres maladies empêchant la chirurgie ou augmentant le risque de complications liées à l'opération.

Chimiothérapie

Elle permet de ralentir, voire d'arrêter le développement de la tumeur et/ou des métastases si l'opération n'est pas possible. La chimiothérapie est parfois associée à une radiothérapie.

 

Source e-cancer

 

Chirurgie

Dr Causeret Sylvain (Responsable)

Chirurgie

Chirurgien

Docteur Jean Fraisse
Dr Fraisse Jean

Chirurgie

Chirurgien, Président de la CME

Dr Orry David (Responsable)

Chirurgie

Chirurgien

Oncologie médicale

Dr Bengrine-Lefevre Leïla (Responsable)

Oncologie médicale

Oncologue médical

Dr Vincent Julie

Oncologie médicale

Oncologue médical gastro-enterologue

Radiothérapie

Pr Créhange Gilles

Radiothérapie

Oncologue radiothérapeute, Spécialité curiethérapie

Dr Quivrin Magali

Radiothérapie

Oncologue radiothérapeute, Spécialité curiethérapie

Docteur Magali Rouffiac
Dr Rouffiac Magali

Radiothérapie

Oncologue Radiothérapeute, Spécialité curiethérapie

Dr Vulquin Noémie

Radiothérapie

Oncologue radiothérapeute