ACCUEIL > LES SOINS > CANCERS

Cancers du poumon

NOUS CONTACTER

Formulaire de contact email (cliquez ici)

Infos pratiques

Le cancer du poumon est aujourd'hui la première cause de décès par cancer en France et dans le monde.

Le poumon peut être le siège de tumeurs bénignes (non cancéreuses) ou malignes (cancéreuses). La différence majeure entre tumeurs bénignes et malignes réside dans l'incapacité des premières à migrer vers d'autres endroits du corps (métastases).

Parmi les tumeurs malignes qui peuvent toucher les poumons, certaines sont dites primitives quand elles prennent naissance dans le poumon. D'autres sont qualifiées de secondaires quand elles se sont propagées vers le poumon à partir d'un autre organe. Les tumeurs secondaires sont appelées des métastases.

 

Source e-cancer

Trois types de traitements peuvent être proposés pour la prise en charge d'un cancer du poumon ou cancer bronchique : la chirurgie, la radiothérapie et les traitements médicaux c'est-à-dire par médicaments (chimiothérapie ou encore thérapies ciblées). Ils peuvent être prescrits seuls ou être associés entre eux.

 

Chirurgie

Le but de la chirurgie est de procéder à la résection – l'ablation – complète de la tumeur. On parle alors d'intervention « radicale », dont la visée est curative.

Il existe deux grands types d'interventions :

  • La lobectomie : le chirurgien procède au retrait d'un lobe du poumon.
  • La pneumonectomie : un des deux poumons est enlevé dans totalité.

Ces gestes s'accompagnent toujours d'une ablation des ganglions avoisinants (curage ganglionnaire).

Radiothérapie thoracique

Dans le cadre de la prise en charge d'un cancer bronchique la radiothérapie externe au niveau du thorax vise à irradier la tumeur et sa périphérie ainsi que les ganglions locorégionaux.

Pour les cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) :

  • traitement de référence, associée à la chimiothérapie
  • dans le cadre d'un traitement multimodal
  • une alternative à la chirurgie en cas de non résécabilité de la tumeur ou de non opérabilité du patient
  • en complément de la chirurgie et de la chimiothérapie
  • en traitement des métastases (irradiation cérébrale, osseuse…).

cancers bronchiques à petites cellules (CBPC) localisés : la radiothérapie habituellement associée à une chimiothérapie est le traitement de référence.

 

La radiothérapie stéréotaxique

Cette technique disponible au CGFL depuis 2008 nécessite une préparation spécifique et rigoureuse : le patient est d'abord immobilisé les bras surélevés dans un matelas à bille, qui une fois vidé de son air, va épouser la forme du patient. Celui-ci est ensuite recouvert d'une enveloppe plastique plaquée sur le patient également en créant le vide, ce qui permet une reproductibilité très importante du positionnement du patient à chaque séance.

Pour prendre en compte le mouvement de la tumeur avec la respiration, il est réalisé un scanner dosimétrique 4D permettant de décomposer les images scannographiques selon les différents temps respiratoires. La tumeur est contourée sur chaque phase, le volume tumoral final représentant la somme de tous les contours ; cette étape est nécessaire pour garantir que la tumeur est toujours dans le champ de traitement, quelle que soit la respiration du patient.

Par ailleurs, avant chaque séance est réalisé un scanner de repositionnement grâce au système d'imagerie embarquée sur l'accélérateur. Au total, la dose biologique équivalente délivrée est supérieure à 100 Gy, ce qui est nettement au-dessus des doses délivrées en irradiation classique, permettant des taux de contrôle local de plus de 95 %.

Par ailleurs, la radiothérapie stéréotaxique a l'avantage d'être très bien tolérée et de pouvoir être également réalisée chez les insuffisants respiratoires inaccessibles à un traitement chirurgical ou à une radiothérapie externe classique.


Chimiothérapie

Les molécules de chimiothérapie agissent sur les mécanismes de division cellulaire afin de détruire les cellules cancéreuses.

La chimiothérapie détruit les cellules cancéreuses dans l'ensemble du corps.

Thérapies ciblées

Dans le cadre de la prise en charge d'un cancer bronchique non à petites cellules, une molécule de thérapie ciblée peut être associée à la chimiothérapie.

 

Source e-cancer

Oncologie médicale

Docteur Bruno Coudert
Dr Coudert Bruno

Oncologie médicale

Oncologue médical - Pneumologue, Directeur, référent médical du système d'information

Dr Laure Favier
Dr Favier Laure (Responsable)

Oncologie médicale

Oncologue médical, Responsable adjoint du Département transversal des soins de support

Dr Aurélie Lagrange
Dr Lagrange Aurélie

Oncologie médicale

Médecin

Radiothérapie

Dr Etienne Martin
Dr Martin Étienne

Radiothérapie

Oncologue radiothérapeute, Spécialité curiethérapie

Dr Karine Peignaux-Casasnovas
Dr Peignaux-Casasnovas Karine (Responsable)

Radiothérapie

Oncologue radiothérapeute, Spécialité curiethérapie

Docteur Magali Rouffiac
Dr Rouffiac Magali

Radiothérapie

Oncologue Radiothérapeute, Spécialité curiethérapie

Docteur David Thibouw
Dr Thibouw David

Radiothérapie

Chef de clinique, Spécialité curiethérapie