Chercher pour personnaliser les traitements

L’axe de recherche « médecine personnalisée en oncologie » vise à développer des applications cliniques de la biologie moléculaire et l’immunothérapie des cancers pour une meilleure individualisation des thérapeutiques oncologiques. Cliniciens d’oncologie médicale, chercheurs et enseignants-chercheurs de l’Unité INSERM UMR 1231, anatomopathologistes, biologistes et onco-généticiens travaillent sur ces sujets en s’appuyant sur une plateforme de transfert en biologie cancérologique. Cet axe donne lieu, du côté clinique, à des essais thérapeutiques ; du côté de la recherche, à des travaux en biologie moléculaire et en immunothérapie.

Cette activité de recherche est structurée en 3 thèmes:

  • Thème 1 « Utiliser la recherche fondamentale en immunologie pour implémenter le transfert et la recherche clinique »
    Ce thème développe une recherche fondamentale dans le domaine de l’immunothérapie du cancer.
  • Thème 2 « Développement des analyses moléculaires en oncologie »
    Ce thème vise à développer les techniques de séquençage haut débit pour caractériser les tumeurs des patients et pouvoir leur proposer des thérapeutiques ciblées ou l’accès à des études cliniques précoces. Il est composé de trois programmes.
  • Thème 3 « Une recherche précoce pour personnaliser les traitements »
    Ce thème, porté par l’Unité de Phase Précoce du CGFL, labellisée CLIP2 (Centre Labellisé de Phase Précoce en Cancérologie) depuis 2010. Les objectifs sont multiples. Poursuivre et renforcer la conduite et l’analyse d’études de phases I et II, développer en promotion interne des nouvelles études de phases précoces et de nouvelles stratégies thérapeutiques immunologiques avec 3 programmes:

    • Développement de nouvelles stratégies thérapeutiques immunologiques
    • Développement d’études de phase
    • Développement de nouvelles techniques pour un diagnostic précoce du cancer et un suivi personnalisé des malades