ACCUEIL > LES SOINS > CANCERS

Cancers urologiques

NOUS CONTACTER

Formulaire de contact email (cliquez ici)

Infos pratiques
CANCER DU REIN

Le nombre de nouveaux cas de cancers du rein en France métropolitaine en 2018 est estimé à 15 323, dont 67 % chez l’homme.

Un cancer du rein peut prendre naissance à partir d'une cellule de différentes parties du rein mais, dans la majorité des cas, il se développe à partir d'une cellule du parenchyme rénal. Ce type de cancer du rein porte le nom de carcinome à cellules rénales.

Lorsqu'un cancer apparaît, les cellules cancéreuses sont d'abord peu nombreuses et confinées à l'intérieur du rein. On parle de cancer localisé.

Si aucun traitement n'est mis en place, les cellules cancéreuses deviennent plus nombreuses ; la taille de la tumeur augmente. Celle-ci peut s'étendre au-delà du rein et toucher les tissus et les organes voisins : la veine rénale, les tissus qui entourent le rein. Dès lors, le cancer est dit localement avancé.

 

CANCERS DE LA VESSIE

On estime à 13 074 le nombre de nouveaux cas de cancer de vessie diagnostiqués en France en 2018, dont 81 % chez l’homme.

Lorsqu'un cancer de la vessie apparaît, les cellules cancéreuses sont d'abord peu nombreuses et limitées à la muqueuse. Le plus souvent, les cancers de la vessie y restent cantonnés. On parle de tumeur de vessie non infiltrante du muscle.

La tumeur peut s'infiltrer plus profondément dans la paroi de la vessie et atteindre la couche musculaire ou les organes voisins ; on parle alors de cancer infiltrant et, plus précisément, de tumeur de vessie infiltrante du muscle.

Il arrive que des cellules cancéreuses se détachent de la tumeur située sur la vessie et migrent vers d'autres organes, formant de nouvelles tumeurs.

Source e-cancer

CANCERS DU REIN

Le cancer du rein est le plus souvent traité par la chirurgie lorsqu'il est localisé ou localement avancé. Lorsque le cancer a formé des métastases, le traitement repose sur des médicaments de thérapies ciblées et d'immunothérapie, associés ou non à la chirurgie.

La chimiothérapie classique n'est pas utilisée et la radiothérapie l'est rarement, car les cellules cancéreuses du rein sont généralement résistantes à ces traitements habituellement utilisés contre le cancer.

Chirurgie

L'intervention consiste à retirer une partie ou la totalité du rein atteint par la tumeur, c'est ce qu'on appelle une néphrectomie.

Thérapies ciblées et immunothérapie

Les médicaments anticancéreux sont essentiellement proposés pour traiter les cancers du rein qui ont formé des métastases. Les deux principaux types de médicaments utilisés sont des thérapies ciblées et l'immunothérapie.

Les thérapies ciblées visent à bloquer des mécanismes spécifiques au développement des cellules cancéreuses. L'immunothérapie consiste à stimuler et renforcer les défenses naturelles de l'organisme contre les cellules cancéreuses.

Source Cancer Info

 


CANCERS DE LA VESSIE

Plusieurs types de traitements peuvent être utilisés pour traiter les cancers de la vessie : une chirurgie, des médicaments de chimiothérapie ou d'immunothérapie ou une radiothérapie.

Cancer de la vessie non infiltrant :

Intervention chirurgicale réalisée pour le diagnostic, la résection transurétrale de vessie. C’est  le premier traitement.

Pour certaines tumeurs à risque élevé de récidive ou de progression, l'ablation de la vessie peut être envisagée après la résection transurétrale ou après l'échec d'un traitement

Cancer de la vessie infiltrant non métastatiques :

Chirurgie

Le traitement de référence est la chirurgie : la vessie doit être enlevée, ainsi que les ganglions situés à proximité de la vessie.

Chez l'homme, la prostate et les vésicules séminales sont également ôtées, ainsi que l'urètre, s'il est atteint. Chez la femme, l'utérus et l'urètre sont habituellement enlevés, ainsi qu'une partie du vagin.

Chimiothérapie et/ou radiothérapie

La chimiothérapie est parfois effectuée pour diminuer la taille de la tumeur avant l'opération.

Si la chimiothérapie n'a pas été réalisée avant la chirurgie, elle peut être prescrite, dans certains cas, après la chirurgie.

Dans certains cas, il arrive que la vessie ne puisse pas être enlevée ou alors l'est de façon incomplète. Un traitement de chimiothérapie pourra être proposé éventuellement associé à une radiothérapie de façon concomitante.

Cancer de la vessie métastatiques

Si le cancer a formé des métastases à distance de la vessie, la chimiothérapie est le traitement principal. Il n’y a pas d'opération.

Source e-cancer

Chirurgie oncologique - bloc opératoire

Dr Damien Chambade
Chambade Damien

Chirurgie oncologique - bloc opératoire

Urologue, Chirurgie urologique

Dr Delattre Benjamin

Chirurgie oncologique - bloc opératoire

Urologue

Département Transversal des Soins de Support (DT2S)

challenge, sport, keep cool, moves, solidarité, cancer, Dijon, CGFL, CLCC
Dr Mayeur Didier

Département Transversal des Soins de Support (DT2S)

Oncologue médical

Oncologie médicale

Dr Collot Thomas

Oncologie médicale

Assistant chef de clinique, Oncologue médical

Dr Isabelle Desmoulins
Dr Desmoulins Isabelle

Oncologie médicale

Oncologue médical, Responsable du Centre médical Recherche Clinique

Courèche Kaderbhai
Dr Kaderbhai Courèche

Oncologie médicale

Oncologue médical

Professeur Sylvain Ladoire
Pr Ladoire Sylvain

Oncologie médicale

Oncologue médical, Directeur de l'enseignement

Zanetta Sylvie

Oncologie médicale

Oncologue médical

Radiothérapie oncologique

Docteur Cédric Chevalier
Dr Chevalier Cédric

Radiothérapie oncologique

Radiothérapeute

Dr Quivrin Magali

Radiothérapie oncologique

Oncologue radiothérapeute

Dr Ghirardi Sarah

Radiothérapie oncologique

Assistante chef de clinique

Dr Jeandidier Chloé Line

Radiothérapie oncologique

Assistante chef de clinique

Dr Oudin Victor

Radiothérapie oncologique

Assistant chef de clinique