ACCUEIL > LES SOINS > CANCERS

Cancers gynécologiques

NOUS CONTACTER

Formulaire de contact email (cliquez ici)

Infos pratiques
Cancer de l’endomètre 

Le cancer de l'endomètre est la 4ème cause de cancer chez la femme en France avec 7275 le nouveaux cas en 2012.

La majorité des cancers du corps de l'utérus se développe à partir de l'endomètre. Pour cette raison, les termes cancer du corps de l'utérus et cancer de l'endomètre sont souvent utilisés comme synonymes.

Les cancers du corps de l'utérus sont le plus souvent des carcinomes, c'est-à-dire qu'ils prennent naissance à partir des cellules constituant l'épithélium de l'endomètre. Il existe d'autres formes, beaucoup plus rares, comme les sarcomes et les léiomyosarcomes qui apparaissent respectivement dans le tissu conjonctif de l'endomètre et dans le myomètre.

 

Cancer de l’ovaire 

Avec 4 400 personnes touchées par an, c’est le 7ème cancer le plus fréquent chez la femme.

Près de 9 cas sur 10, le cancer de l’ovaire se développe à partir des cellules épithéliales. On parle d’adénocarcinome. D’autres formes de cancers peuvent se développer à partir des follicules ovariens ou du tissu de soutien qui forme le corps des ovaires.

 

Cancer du col de l’utérus 

En France, le cancer du col de l’utérus est le 12ème cancer féminin le plus fréquent : soit 2 797 cas en 2015.

La quasi-totalité des cancers du col de l’utérus sont des carcinomes, c’est-à-dire des cancers qui naissent au niveau de l’épithélium du col de l’utérus. Ces carcinomes se divisent en deux groupes les carcinomes épidermoïdes et les adénocarcinomes

 

 

 

Source e-cancer.fr


Cancer de l’endomètre

 

Le cancer de l'endomètre est le plus souvent traité par la chirurgie. D'autres traitements peuvent être utilisés : la radiothérapie (curiethérapie, radiothérapie externe) et, plus rarement, la chimiothérapie et l'hormonothérapie. Ces traitements peuvent être utilisés seuls ou être associés entre eux.

Chirurgie

La chirurgie est le traitement principal des cancers de l'endomètre. Elle est très souvent réalisée tant que la tumeur ne s'est pas propagée à la vessie, à l'intestin ou à des organes plus éloignés sous forme de métastases. Elle a pour objectif de supprimer la totalité de la tumeur et de réduire le risque de récidive.

Radiothérapie (externe et curiethérapie)

La radiothérapie du cancer de l'endomètre repose sur deux techniques :

  • La radiothérapie externe qui utilise une source externe de rayonnements qui sont dirigés à travers la peau sur la zone à traiter ;
  • La curiethérapie consiste à placer un élément radioactif, le plus souvent de l'iridium, directement au contact de la zone à traiter.

La radiothérapie externe et la curiethérapie peuvent être utilisées indépendamment ou être associées.

Chimiothérapie

La chimiothérapie est un des traitements principaux des cancers avancés de l'endomètre c'est-à-dire des cancers qui se sont étendus à la vessie et/ou à l'intestin ou qui se sont propagés à des organes plus éloignés sous forme de métastases. La chimiothérapie permet de ralentir, voire d'arrêter, la progression de la maladie et de soulager les symptômes provoqués par la tumeur et les métastases.

Une chimiothérapie peut être aussi proposée pour les cancers de stade plus en traitement adjuvant, c'est-à-dire en complément de la chirurgie et/ou de la radiothérapie.

Hormonothérapie

Les cellules de l'endomètre sont naturellement sensibles aux hormones sexuelles féminines. Lorsqu'une cellule de l'endomètre devient cancéreuse, elle peut conserver cette sensibilité aux hormones.

Une hormonothérapie est utilisée pour traiter des cancers de l'endomètre qui ont formé des métastases dans des organes éloignés de l'utérus.

L'hormonothérapie est proposée lorsque la chimiothérapie ne peut pas être réalisée ou lorsque la maladie évolue lentement.

L'hormonothérapie contribue à ralentir la progression de la maladie et à soulager les symptômes provoqués par la tumeur et les métastases.

 


Cancer de l’ovaire 

 

Chirurgie

D’une manière générale, la chirurgie est le traitement principal du cancer de l’ovaire. Elle a pour objectif de guérir du cancer en supprimant la totalité de la tumeur. Elle peut être le seul traitement nécessaire si le cancer est détecté à un stade précoce et qu’il paraît peu agressif.

Chimiothérapie

Une chimiothérapie est souvent administrée après la chirurgie, pour éliminer d’éventuelles cellules cancéreuses restantes et réduire le risque de récidive.

Dans certains cas, la chimiothérapie peut être réalisée avant la chirurgie, pour réduire la taille de la tumeur et faciliter l’opération.

Lorsque le cancer est découvert à un stade très avancé, la chimiothérapie peut être le seul traitement utilisé.

 


Cancer du col de l’utérus 

 

Trois types de traitements sont utilisés pour traiter les cancers invasifs du col de l’utérus : la chirurgie, la radiothérapie (radiothérapie externe et curiethérapie) et la chimiothérapie.

Chirurgie

La chirurgie est principalement utilisée pour traiter les tumeurs limitées au col de l’utérus.

La chirurgie a pour but de supprimer la totalité de la tumeur et d’éliminer le risque de récidive. Pour cela, elle consiste le plus souvent à retirer l’utérus et le réseau de ganglions lymphatiques situés à proximité de l’utérus.

Radiothérapie

La technique de radiothérapie externe la plus souvent utilisée pour traiter les cancers du col de l’utérus est la radiothérapie conformationnelle en trois dimensions (3D). Cette technique consiste à faire correspondre le plus précisément possible le volume sur lequel vont être dirigés les rayons, au volume de la tumeur.

La curiethérapie est souvent utilisée pour traiter les cancers du col de l’utérus. Elle permet par exemple de réduire la taille de la tumeur avant son retrait par chirurgie ou de compléter la destruction de la tumeur lors du traitement par radiochimiothérapie concomitante. L’intérêt de cette technique de radiothérapie est d’irradier directement et à forte dose la tumeur. Son action étant très ciblée, elle présente peu d’effets secondaires.

Chimiothérapie

Le plus souvent, la chimiothérapie est administrée dans le cadre d’une radiochimiothérapie concomitante. (Ce traitement qui associe une radiothérapie externe, une curiethérapie et la chimiothérapie)

Cette association a pour but de renforcer l’action respective de chacun des traitements. La chimiothérapie a sa propre action de destruction des cellules cancéreuses, mais elle les rend aussi plus sensibles aux rayonnements. L’action combinée de la radiothérapie externe et de la curiethérapie permet de cibler précisément la tumeur et de délivrer la dose de rayonnements optimale pour à la fois détruire le tissu cancéreux et préserver le mieux possible les tissus et les organes sains situés à proximité.

Une chimiothérapie peut être proposée pour traiter les cancers présentant des métastases à distance (au-delà de la cavité du pelvis). La chimiothérapie est alors utilisée seule ou associée à une radiothérapie, le plus souvent externe. Elle permet de ralentir, voire d’arrêter, la progression de la maladie.

 

 

Source e-cancer.fr

Chirurgie

Dr Causeret Sylvain (Responsable)

Chirurgie

Chirurgien

Dr Costaz Hélène

Chirurgie

Praticien Assistant

Dr Sabrina Dridi
Dr Dridi Sabrina

Chirurgie

Assistant Chef de Clinique

Docteur Jean Fraisse
Dr Fraisse Jean

Chirurgie

Chirurgien, Président de la CME

Dr Catherine Loustalot
Dr Loustalot Catherine

Chirurgie

Chirurgien gynécologue, Oncogénétique

Marie-Martine Padéano
Dr Padéano Marie-Martine

Chirurgie

Chirurgien gynécologue

Dr Clémentine JANKOWSKI
Dr Jankowski Clementine

Chirurgie

Chirurgien Gynécologue

Oncologie médicale

Dr Bengrine-Lefevre Leïla (Responsable)

Oncologie médicale

Oncologue médical

Dr Laure Favier
Dr Favier Laure (Responsable)

Oncologie médicale

Oncologue médical, Responsable adjoint du Département transversal des soins de support

Radiothérapie

Pr Créhange Gilles

Radiothérapie

Oncologue radiothérapeute, Spécialité curiethérapie

Dr Etienne Martin
Dr Martin Étienne

Radiothérapie

Oncologue radiothérapeute, Spécialité curiethérapie

Dr Karine Peignaux-Casasnovas
Dr Peignaux-Casasnovas Karine (Responsable)

Radiothérapie

Oncologue radiothérapeute, Spécialité curiethérapie

Docteur Magali Rouffiac
Dr Rouffiac Magali

Radiothérapie

Oncologue Radiothérapeute, Spécialité curiethérapie