ACCUEIL > LES SOINS > CANCERS

Cancers de la prostate

NOUS CONTACTER

Formulaire de contact email (cliquez ici)

Infos pratiques

35 792 nouveaux cas de cancer de la prostate ont été recensés en 2015 en France*, représentant 26,5% des cancers masculins chez les plus de 65 ans. Malgré un taux d’incidence élevé, la majorité des cancers de la prostate peuvent être détectés de plus en plus tôt et faire l’objet de traitements donnant aux patients de meilleures chances d’en guérir, avec moins de séquelles.

 

La majorité des cancers de la prostate sont des adénocarcinomes (90 %) ; ils se développent à partir des cellules qui constituent le tissu de revêtement de la prostate (cellules épithéliales).

La tumeur est d’abord limitée à la prostate. Avec le temps, la tumeur grossit et peut s’étendre au-delà de la capsule prostatique.

* D’après le rapport annuel de l’INCa «  Les cancers en France » publié en juin 2017

 

Les cancers de la prostate peuvent être abordés de différentes manières selon leurs caractéristiques. Plusieurs modalités peuvent être proposées, seules ou en association : surveillance, chirurgie, radiothérapie externe, curiethérapie, hormonothérapie, chimiothérapie.

Surveillance active

Une stratégie de surveillance peut vous être proposée lorsque la tumeur est localisée et ne provoque pas de symptôme. Il s’agit la plupart du temps d’une surveillance active. Elle a pour objectif de retarder un traitement, et les effets indésirables qui l’accompagnent, tant qu’il n’est pas nécessaire. En effet, certains cancers de la prostate évoluent lentement et ce, parfois, pendant longtemps.

Chirurgie

C’est l’un des traitements de référence des cancers de la prostate localisés. Pour les tumeurs localisées à faible risque, elle peut être associée à un curage ganglionnaire. Ce curage est systématique pour les tumeurs à risque intermédiaire et à haut risque de récidive.

L’intervention proposée est une prostatectomie totale. Elle vise à retirer toute la prostate ainsi que les vésicules séminales.

Radiothérapie

La radiothérapie externe, utilisée seule, est un des traitements de référence des cancers de la prostate localisés à risque faible.

Pour les formes localisées à risque intermédiaire, la radiothérapie externe peut être associée, dans certains cas, à une hormonothérapie courte (jusqu’à 6 mois).

Une radiothérapie externe est un des traitements possibles des formes localisées à haut risque ; elle est le traitement de référence des cancers localement avancés.

Curiethérapie : technique de pointe au CGFL

Le CGFL est parmi les rares centres français à proposer aux patients atteints de cancers de la prostate, la curiethérapie de prostate par implants permanents en ambulatoire.

Cette technique consiste à implanter dans la prostate, sous anesthésie générale ou rachianesthésie et de façon permanente, des grains radioactifs d’une quantité proportionnelle au volume de la prostate. Ces grains (de la taille d’un grain de riz et fins comme une mine de critérium) sont composés d’une capsule en titane qui contient de l’iode 125 radioactif émettant des rayonnements qui vont détruire les cellules cancéreuses. La radioactivité va progressivement diminuer au cours du temps (6 à 12 mois) et les grains vont ainsi devenir inertes. Ils resteront donc définitivement en place dans la prostate, sans danger.

La dose de rayonnement décroît très rapidement au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la source radioactive, ce qui permet d’épargner au maximum la dose délivrée aux organes sains avoisinants et donc de limiter les effets secondaires.

Ainsi, l’irradiation émise à distance de la prostate et à l’extérieur du corps est pratiquement inexistante, inférieure aux irradiations naturelles ou celles perçues lors d’un voyage en avion ou un séjour en montagne.

Hormonothérapie

Le cancer de la prostate est un cancer dit hormonosensible, c’est-à-dire que son développement est stimulé par des hormones masculines. L’hormonothérapie consiste à empêcher l’action stimulante de la testostérone sur les cellules cancéreuses pour stopper le développement du cancer.

Chimiothérapie

Plusieurs molécules de chimiothérapie sont disponibles pour traiter les cancers de la prostate. Elles peuvent être utilisées successivement : on parle de lignes de traitement. Lorsque le cancer évolue après un premier traitement à base d’hormonothérapie, de nouvelles molécules, notamment de chimiothérapie, peuvent être prescrites pour le traiter.

 

Source e-cancer.fr

Chirurgie

Dr Causeret Sylvain (Responsable)

Chirurgie

Chirurgien

Pr Cormier Luc

Chirurgie

Urologue – Chirurgie, Spécialité curiethérapie

Docteur Jean Fraisse
Dr Fraisse Jean

Chirurgie

Chirurgien, Président de la CME

Oncologie médicale

Dr Isabelle Desmoulins
Dr Desmoulins Isabelle (Responsable)

Oncologie médicale

Oncologue médical, Responsable du CRC

Professeur Sylvain Ladoire
Pr Ladoire Sylvain

Oncologie médicale

Oncologue médical, Directeur de l'enseignement

Dr Zanetta Sylvie

Oncologie médicale

Oncologue médical

Radiothérapie

Dr Damien Chambade
Dr Chambade Damien

Radiothérapie

Urologue, Spécialité curiethérapie

Pr Créhange Gilles

Radiothérapie

Oncologue radiothérapeute, Spécialité curiethérapie

Dr Etienne Martin
Dr Martin Étienne

Radiothérapie

Oncologue radiothérapeute, Spécialité curiethérapie

Dr Quivrin Magali

Radiothérapie

Oncologue radiothérapeute, Spécialité curiethérapie

Docteur David Thibouw
Dr Thibouw David

Radiothérapie

Chef de clinique, Spécialité curiethérapie