A quoi servent les soins de support ?

Il s’agit d’un accompagnement complémentaire proposé gratuitement aux patients et à leurs proches. Les soins de support visent à améliorer la qualité de vie des personnes malades. Ils interviennent à tous les stades de la prise en charge: dès l’annonce du diagnostic, pendant les traitements et jusqu’à l’après cancer s’il y a des séquelles. Ils proposent l’ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes malades conjointement aux traitements spécifiques (chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie).

Soins de support au CGFL
Le DT2S

Le Département Transversal des Soins de Support (DT2S) a été créé afin de promouvoir cet accompagnement complémentaire proposé aux patients. Les soins de support tendent à améliorer la qualité de la prise en charge grâce à une coordination entre les différents professionnels impliqués (au Centre ou à l’extérieur avec les médecins de ville par exemple). Une part importante des soins de support est dédiée à l’éducation thérapeutique des patients qui va les aider à mieux comprendre leur traitement, à mieux gérer la fatigue ou les douleurs liées à la maladie…

L’Hôpital de Jour soins de support

Les patients accueillis en HJ soins de support viennent du domicile, de structures de soins de suite ou d’hôpitaux périphériques. Le dispositif de l’HJ permet une évaluation globale de leurs besoins sur un temps moindre.
L’ensemble des spécialistes des soins de support qui interviennent auprès des patients s’organisent pour le faire en chambre, sur une demi-journée. La prise en charge pluri-professionnelle se fait sans que le patient ait besoin de se déplacer.

Le service social

L’équipe du service social a pour mission d‘accueillir toute personne, de les aider à comprendre leurs droits en tant que malade ou proche. A l’écoute, elle aide à trouver les solutions les plus adaptées aux besoins qui peuvent survenir dans le contexte de la maladie.

Le service social accompagne dans :

  • les démarches administratives
  • le retour à domicile après hospitalisation
  • le maintien et le retour à l’emploi
L’unité de psycho-oncologie

Les psychologues peuvent être sollicitées à n’importe quel moment de la prise en charge. A l’annonce et pendant les traitements, pour le patient , mais aussi pour ses proches.

Afin d’accueillir au mieux les patients et leur famille, le CGFL met à disposition dans les salons de convivialité, un « espace familles ». Cet endroit permet d’accueillir petits et grands dans un espace plus neutre qu’une chambre d’hospitalisation. Jeux et mobiliers adaptés sont mis à la disposition des enfants.

Les kinésithérapeutes

Les kinésithérapeutes prodiguent des soins de réadaptation fonctionnelle après une intervention ou lors d’un séjour pour un traitement. Le but: soulager la douleur, prévenir les troubles liés à l’alitement, maintenir ou récupérer les capacités motrices et respiratoires. L’intervention des kinésithérapeutes se fait à tous les stades de la maladie.

Les diététiciennes

Une diététicienne apporte le soutien nécessaire aux patients, afin de maintenir un équilibre alimentaire pendant les traitements. Il arrive parfois qu’un apport nutritionnel en complément soit nécessaire. Dans ce cas, la prescription sera faite par le médecin ou la diététicienne.

A chaque situation, des mesures peuvent être prises pour garder le plaisir de s’alimenter selon ses goûts et habitudes. Ces mesures s’adaptent aux contraintes liées à l’état de santé et aux traitements.

Unité de Prise en charge de la douleur

La maladie et les traitements peuvent être douloureux. La douleur peut être aussi engendrée par des examens médicaux ou par les soins. Chaque douleur doit être signalée, évaluée et traitée.

Au sein du CGFL, des professionnels sont spécifiquement formés à la prise en charge de la douleur. Ils peuvent prévenir les douleurs provoquées par certains soins ou examens, traiter et soulager les douleurs aiguës, les douleurs après une intervention chirurgicale, les douleurs chroniques,…

Socio-esthéticienne

Des esthéticiennes professionnelles peuvent dispenser des soins gratuitement. En cabine spécialement aménagée ou en chambre, ces soins sont personnalisés. Il s’agit d’accompagner les patients tout au long de leur traitement.

Pour une prise en charge plus spécifique

Famille et soins palliatifs

L’équipe mobile de soins palliatifs (EMSP) est une équipe pluri-professionnelle spécifiquement formée en soins palliatifs et accompagnement. L’EMSP se déplace dans l’établissement au chevet des patients (et/ou auprès des soignants). Une visite qui fait suite à la demande du patient, des proches ou des professionnels de santé.
L’EMSP accompagne dans l’expression du projet de fin de vie en réalisant une évaluation globale de chaque situation et faisant des propositions adaptées. Elle aide à la prise en charge des symptômes et conseille la prescription de certains traitements, permettant le retour/maintien au domicile quand le patient ou sa famille en exprime le souhait.

Le rôle du référent cicatrisation vise à optimiser la prise en charge des patients porteurs de plaies en assistant les différents acteurs soignants au sein de l’établissement et en dehors. Sa formation lui permet d’appréhender, en collaboration avec les autres professionnels de santé, la majorité des plaies couramment rencontrée en oncologie. Sa mission relève à la fois de l’acte de soin et de l’acte formation. Il intervient dans les services pour guider, superviser les prises en charge, il assure des consultations externes et participe à des actions de recherche en soins. Il favorise le lien entre l’hôpital et les professions libérales afin de sécuriser de retour à domicile de ces patients et de leur plaie.

L’infirmier(ère)-stomathérapeute reçoit en consultation tout patient pris en charge pour un cancer colorectal ou urologique nécessitant la pose d’une stomie. Il l’accompagne avant et après l’opération, afin qu’il puisse retrouver une vie personnelle, familiale, professionnelle et sociale normale.

L’onco-dermatologue du Centre prend en charge les patients atteints de cancers cutanés (mélanomes, carcinomes, tumeurs cutanées rares…) mais également des patients pris en charge au Centre pour tous types de cancers et présentant des effets secondaires cutanés.
Il réalise différents types de consultations :

  • des consultations de dépistage des cancers de la peau et de surveillance des nævus
  • des consultations spécialisées durant lesquelles le patient est prise en charge pour des effets secondaires cutanés liés aux traitements (chimiothérapie, thérapies ciblées, immunothérapie, radiothérapie). Très fréquents, ces effets secondaires peuvent être soulagés grâce à des traitements locaux. Ce suivi permanent des problèmes cutanés permet d’améliorer considérablement la qualité de vie des patients tout au long de leur prise en charge.

L’unité de prise en charge du lymphœdème du Centre Georges-François Leclerc est une équipe est pluri professionnelle.

Le patient sera amené à consulter un médecin vasculaire, des kinésithérapeutes, infirmiers, diététiciennes, orthésistes et ponctuellement d’autres professionnels de spécialités médicales ou paramédicales et soins de support (psychologues, assistantes sociales,..). Ces professionnels rencontrent les patients de façon individualisée, en consultation, mais également à travers des séquences partagées avec d’autres patients également concernés par le lymphœdème.

Le but de cette prise en charge est de poser une indication de soins, de mettre en place ces soins au Centre et d’assurer leur suivi par un kinésithérapeute de ville, afin d’aider chacun à mieux vivre avec un lymphœdème.

Prise en charge du lymphoedème
Consultation de tabacologie

Le médecin tabacologue reçoit en consultations ou se déplace dans les services. Plusieurs professionnels de l’établissement, formés à l’aide au sevrage tabagique sont aussi à l’écoute des patients pour aider à supporter le manque de nicotine durant l’hospitalisation. Tous sont en capacité d’évaluer le besoin propre à chaque patient et pourront fournir patchs et/ou comprimés qui éviteront l’état de manque dû à un sevrage involontaire et brutal.

L’équipe médicale du CGFL ou le médecin traitant adresse le patient en hôpital de jour d’oncogériatrie.

Le temps de présence sera au maximum de 4 heures.
Il  est conseillé d’être accompagné(e) par un proche, et d’apporter l’ensemble des documents médicaux à disposition (ordonnances, bilans biologiques…), pour rencontrer les différents intervenants (oncogériatre, assistante sociale, diététicienne et pharmacien)
Un courrier de synthèse sera adressé systématiquement au  médecin traitant.
La prise en charge sera ainsi adaptée à la situation de chaque patient.

L'ERI
Espace de Rencontres et d'Informations
Qu’est-ce qu’un Eri® ?

L’Eri® est un lieu privilégié pour trouver un accueil convivial, une présence, une écoute attentive et pour prendre le temps d’échanger ou simplement faire une pause quelques instants.
Des ateliers thématiques, des conférences, des animations et des rencontres-débats, en collaboration avec des professionnels ou associations, sont proposés régulièrement. Le planning et les modalités d’inscription aux ateliers sont consultables au panneau d’affichage de l’Eri® (rez-de-chaussée). L’accompagnatrice en santé peut également apporter des renseignements par téléphone (tous les après-midis du lundi au jeudi et toute la journée le vendredi).

Consulter le calendrier des activités